NAQiA

NAQIA

D’où vient le nom Naqia?

Naqia, qui a vécu au 7ème siècle avant notre ère, était une reine Babylonienne qui construisit sous son règne les premiers ouvrages de protection contre les inondations de l’Euphrate.

Qu’est ce que le programme Naqia ?

Ce projet pluriannuel qui a débuté en 2009, propose une méthode pour la caractérisation des bassins hydrographiques et la réalisation des ouvrages de lutte contre les inondations.

Quels sont ses objectifs ?

Les deux principaux objectifs sont :

– d’assurer la gestion technique des cours d’eau non navigables de 2ème et de 3ème catégorie

– d’appréhender les phénomènes naturels hydrologiques et hydrauliques afin d’en déduire les travaux nécessaires visant à résorber les inondations.

Quelle méthode est utilisée pour atteindre les objectifs ?

La méthode utilisée se déroule en 5 actions:

1. Enquêter au préalable auprès des riverains, des autorités, de la presse,…

2. Collecter des données techniques via des relevés topographiques précis des cours d’eau et des ouvrages

3. Réaliser la modélisation hydrologique et hydraulique

4. Exploiter les résultats pour gérer les cours d’eau et réaliser les ouvrages hydrauliques tels que des zones d’immersion temporaire ou des bassins de retenue

5. Assurer la maintenance des ouvrages construits.

Quels sont les ouvrages hydrauliques les plus couramment réalisés ?

Les ouvrages de stockage des eaux, couramment appelés zones d’immersion temporaire (ZIT) ou zones d’expansion de crues (ZEC) ou bassins d’orage (BO). Les crues sont écrêtées par ces ouvrages qui restituent ensuite progressivement l’eau vers l’aval.

Les digues sont un remblai généralement longitudinal et en terre dont l’objectif est d’empêcher la submersion des terres situées à l’arrière de celles-ci.

Le recalibrage du lit du cours d’eau ou des ouvrages d’art est destiné à établir un gabarit suffisant pour évacuer les débits de crue.

Présentation d’une zone d’immersion temporaire

Merci d'accepter les cookies de marketing pour voir cette vidéo.