Projets Interreg

ELNON et LYS

ELNONTRANSFRONTALIER et LYSE

En quoi consistent ces deux projets Interreg ?

Hainaut Ingénierie Technique s’est associé, en tant qu’opérateurs partenaires, à 2 projets Interreg V de grande envergure, subventionnés par l’Europe. 

Le but principal de ces deux projets consiste à lutter contre les inondations causées d’une part par le cours d’eau transfrontalier « l’ Elnon » (parcours de 18 km dont 10 en bordure de la frontière avec la France) et d’autre part sur le bassin du Kortekeer (situé sur le territoire flamand et wallon dont la surface de son bassin versant est d’environ 3.900 hectares dont 3000 en Flandres et 900 dans la Province de Hainaut, pour une longueur de cours d’eau de 12km ).

Dans ces projets, la Province de Hainaut intervient plus précisément dans les villes de Rumes (sur le cours d’eau « l’ Elnon ») et de Comines-Warneton (sur le cours d’eau « Le Kortekeer » à la limite de la Province de Flandre Occidentale).

Ils ont pour objectif :

  • de protéger et valoriser l’environnement par une gestion intégrée des ressources transfrontalières ;
  • d’anticiper et gérer les risques naturels, technologiques et industriels ainsi que les situations d’urgence.

Enfin, ceux-ci entrent dans le programme Interreg V France- Wallonie – Vlaanderen et s’intitulent respectivement « Gestion Intégrée des eaux de surface du bassin de l’Elnon transfrontalier «  et « Gestion Intégrée des eaux de surface dans les bassins de la Lys et de l’Yser ».

Qu’est-ce que le projet INTERREG V « ELNONTRANSFRONTALIER »

L’Elnontransfrontalier est un projet approuvé en 2017 dans le cadre du programme de coopération transfrontalière INTERREG V France-Wallonie-Vlaanderen.
Titre du projet : « Gestion intégrée des eaux de surface du bassin de l’Elnon »

Quel est le contexte de ce projet ?

Depuis 25 ans, des inondations sont constatées de part et d’autre de la frontière du fait du débordement du cours d’eau transfrontalier l’ELNON. 

Les causes de ces inondations sont multiples : caractéristiques naturelles du bassin versant de la Scarpe aval, changements climatiques, urbanisation croissante parfois même en zone inondable et évolution des pratiques agricoles intensives.

Ces débordements de plus en plus fréquents concernent aussi bien le territoire français que le territoire belge, ce qui nécessite aujourd’hui une coordination des acteurs des deux côtés de la frontière et une gestion des eaux intégrée.

Quelle est la thématique ?
L’ « Elnontransfrontalier » est un projet pour lutter contre les inondations dans le bassin transfrontalier de l’Elnon.

Quels sont ses objectifs principaux ?

  • Apporter une réponse commune, globale et optimale aux inondations dans le bassin transfrontalier de l’Elnon.
  • Sensibiliser un large public au sujet des inondations : les techniciens spécialistes, les élus, les habitants et les scolaires

Quelles actions pour mener à bien ces objectifs?

Les objectifs seront atteints par

  • la mise en place une série d’investissements hydrauliques pour mieux maîtriser et réduire les inondations sur les 2 versants (France, Wallonie).
  • la création des Zones d’Immersion Temporaires (ZIT) en Belgique et des Zones d’Expansion de Crues (ZEC) en France.
  • le développement d’un site internet dédié au projet, avec des informations sur les inondations, des recommandations et une base de données photographique interactive.
  • la réalisation de brochures à destination de la population locale.
  • le réseautage entre les partenaires transfrontaliers pour coordonner les actions et échanger sur les techniques et méthodes à mettre en œuvre.

Combien de temps va durer ce projet ?

Le plan d’actions de lutte contre les inondations sur l’Elnon et sur une partie de ses affluents s’étalera sur 4 ans (2018 – 2022).

Quels sont les partenaires ?

Les deux principaux partenaires associés du projet sont le Syndicat des Milieux Aquatiques et de la Prévention des Inondations (Chef de file) et Hainaut Ingénierie Technique (HIT) – Province du Hainaut.

Sont également impliqués comme opérateurs associés : la Communauté de Communes Pévèle Carembaut (CCPC), les communes de Bachy, de Mouchin, de Aix-en-Pévèle, de Lecelles, de Rumegies, de Saint-Amand-les-Eaux, de Brunehaut, de Rumes, le Service Public de Wallonie, le Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut et le Parc Naturel des Plaines de l’Escaut. Et le Contrat de Rivière Escaut-Lys est impliqué comme partenaire associé.

Tous souhaitent amplifier et pérenniser les synergies transfrontalières en matière de prévention des inondations « …puisque l’eau ne s’arrête pas à la frontière ».

Nos partenaires

Vous souhaitez participer au projet ?

Les habitants sont appelés à participer à ce projet en contribuant au recueil de toutes les informations disponibles sur les inondations de l’ELNON, notamment en nous transmettant photos et vidéos.
Alors n’hésitez pas en cliquant ici
https://www.elnontransfrontalier.eu/participez/

Plus d’informations ?

Retrouvez toutes les informations liées à ce projet sur le site web https://www.elnontransfrontalier.eu/

Qu’est-ce que le projet INTERREG LYSE

Le projet LYSE est un projet approuvé en 2016 par l’Europe dans le cadre du programme de coopération transfrontalière Interreg V France-Wallonie-Vlaanderen.

Quel est le contexte de ce projet ?

Le changement climatique, le changement d’occupation des sols et l’urbanisation sur les territoires transfrontaliers de la Lys et de l’Yser ont rendu les communes de plus en plus vulnérables au risque d’inondation.

Quel est son objectif principal ?



Prévenir et limiter les inondations de la Lyse.

Comment atteindre cet objectif ?

Le projet LYSE propose une gestion intégrée du risque d’inondation via la mise en œuvre de d’actions transfrontalières telles que

  • l’amélioration de la conscience du risque inondation : une base de données photographique interactive (observatoire des crues) ainsi qu’un jeu pédagogique visant à acquérir les réflexes à adopter en cas d’inondation sont développés sur le site internet https://www.interreg-lyse.eu/je-participe/
  • la mise en place de bassins de rétention : le long des cours d’eau à l’origine des inondations dans un principe de solidarité amont/aval transfrontalière
  • la création d’aménagements d’hydraulique douce (haies, fascines, mares,…) : en amont des bassins versants pour capter les ruissellements à la source et réduire les problèmes de coulées de boues, d’érosion des sols et d’inondation.

Quels sont les bassins et les cours d’eau concernés?

Quels sont les partenaires ?

L’approche transfrontalière est essentielle sur le thème des inondations car les cours d’eau traversent les frontières sans distinction des limites administratives.
L’USAN est chef de file de ce projet et un partenariat transfrontalier a été constitué afin de mener à bien ces opérations de part et d’autre de la frontière.
Ce partenariat regroupe : la Province Flandre occidentale, la Province de Hainaut, la Communauté de Communes de Flandre Intérieure, INAGRO, la Société flamande pour l’Environnement (VMM), le SYMSAGEL, la Chambre d’Agriculture Nord – Pas de Calais et la CLE du SAGE de l’Yser.

Vous souhaitez participer au projet ?

Vous avez observé un événement lié à une crue ?
Contribuez au projet en partageant vos photos ici : 
https://www.interreg-lyse.eu/liste-observation/

Plus d’informations ?

Retrouvez toutes les informations liées à ce projet sur le site web.
https://www.interreg-lyse.eu/