Plantation de saules sur « l’Obrecheuil »

Plantation de saules sur « l’Obrecheuil »

E-guichet

Nous trouver

Plantation de boutures de saule sur l'Obrecheuil

Valoriser la beauté d'une rivière et renforcer les berges de manière naturelle...C'est fait !

L’eau va à la rivière. Les projets à l’aboutissement !

 

Un projet à long terme qui se termine

Cela fait maintenant 8 ans que le projet existe ! Ce projet avait pour ambition la mise en valeur du cours d’eau appelé « l’Obrecheuil » – à hauteur de la Rue de la Saisinne à Thieusies – par la plantation de boutures de saules.
La section de cette rivière était en effet dépourvue de végétation et ressemblait d’avantage à un fossé de voirie.

C’est donc depuis 2012 que ce travail de suivi, de régularité et de persévérance a été mis en place par une équipe  bien déterminée – Isabelle, Nicolas, Eddy mais aussi Alexis, notre naturophile !

Ainsi, nous pouvons compter à ce jour pas moins de 65 saules plantés sur environ 1 km de rive !

Enfin, autre remarque non négligeable: l’incidence budgétaire était très faible puisque les boutures de saules plantés ont été prélevées sur d’autres saules.

Les objectifs

Les objectifs principaux étaient de :

  • mettre en place une liaison végétale entre l’amont et l’aval de ce secteur ;
  • stabiliser les berges devenues instables suite à l’absence de végétation ;
  • mettre en valeur le cours d’eau et souligner sa présence dans le paysage.

Les résultats de ces objectifs peuvent déjà être constatés et nous en sommes ravis !

Questions/réponses

Quel est le parcours de l’Obrecheuil ?

Saviez-vous que cette rivière prenait sa source dans la commune du  Roeulx pour traverser ensuite les villages de Thieusies ,de Casteau et de Saint-denis et pour ensuite se jeter dans la Haine à Obourg ? !
Celle-ci s’écoule sur une longueur d’approximativement 20 km.

Elle continue toujours à se faufiler depuis des siècles au travers des ruines de l’ancienne abbaye de Saint-Denis-en-Broqueroie (toute une histoire depuis 1081) !

Pourquoi maintenir la végétation sur les cours d’eau ?

Si nous veillons à la végétation sur les rives, c’est surtout dans le but de maintenir les berges et de lutter contre l’érosion des sols !
Les saules par exemple, grâce à leur système racinaire, apportent ce résultat !
La végétation améliore également la qualité de l’eau et est une source de sécurité, d’habitat et d’alimentation pour de nombreuses espèces aquatiques ou terrestres.

Préserver et gérer la végétation est donc plus que nécessaire !

Enfin et pour info, nous continuons dans la même perspective sur le ruisseau de la Princesse dans la commune de Binche !

boutures de saule     Saule qui a poussé    saules en pleine croissance sur la rive

saule en pleine croissance près du lit du cours d'eau l'Obrecheuil           Grand saule

« Prévoir un détail circonstanciel, c’est empêcher que celui-ci se réalise »

« Prévoir un détail circonstanciel, c’est empêcher que celui-ci se réalise »

E-guichet

Nous trouver

Entretenir les cours d'eau ! Direction Chièvres 😉

Réfection des ruisseaux "La Hunelle " et " d'Hardempont ".

Travaux de prévention, d’entretien, sous le scintillement des rayons du soleil sur les cours d’eau 😉
Direction Chièvres !

Veiller, vérifier, décider, entreprendre, contrôler, gérer. Mission clôturée.

Voilà ! Les chantiers sur les ruisseaux de la Hunelle et d’Hardempont dans la belle commune de Chièvres se sont bel et bien terminés ce mercredi 8 avril, après avoir démarré fin du mois de mars.
En toute sécurité, ces travaux de réfection et de nettoyage nécessaires –  réalisés ici par les Entreprises Moulard SCA – se sont en effet bien déroulés !

Entretien régulier, notre métier.

Ainsi, comme vous le savez déjà, nos activités menées par le service des cours d’eau de notre institution provinciale s’intègrent une fois de plus dans l’entretien régulier du bassin versant de la Hunelle afin de réduire préventivement autant que possible le risque d’inondations par débordement des cours d’eau de ce bassin.

Description des travaux.

Ils sont spécifiques et récurrents parce qu’ils le valent bien !

D’une part, sur la partie aval du Rieu d’Hardempont à Ladeuze, les travaux ont consisté en la réfection de protections de berges existantes dégradées avec curage du cours d’eau (retrait du dépôt de sédiment et taille de la végétation gênant le bon écoulement des eaux), et remise à gabarit du cours d’eau.
Ces travaux vont garantir une capacité hydraulique maximale du cours d’eau en cas de crue, à un endroit souvent critique en matière de risques d’inondations. Les travaux sont en effet situés dans l’extrémité aval du cours d’eau, au droit de la traversée du village de Ladeuze.

D’autre part, sur la Hunelle à hauteur de la rue des Hauts Arbres, un curage à vif fond et une taille de la végétation gênant le bon écoulement des eaux ont été effectués  sur un tronçon délimité afin de restituer la pleine capacité hydraulique du cours d’eau à cet endroit stratégique en matière de gestion du risque d’inondations.
En effet, il s’agit de la confluence avec son affluent le Rieu de Babechin (cours d’eau sous gestion communale), au centre du village de Huissignies, où la montée des eaux induit un risque élevé de débordement en amont, notamment au droit du complexe de la Marcotte et des habitations avoisinantes.

Suivez nos actualités sur notre page facebook https://www.facebook.com/hainaut.ingenierie

A bientôt !

Portez-vous bien. Prenez soin de vous et des autres.

(« Prévoir un détail circonstanciel, c’est empêcher que celui-ci se réalise. »Jorge Luis Borges)

La Hunelle

Nettoyage sous les ponts - boue et embâcles dans le camionGrue qui nettoye sous les ponts

D’Hardempont

 

 

 

 

 

 

Nettoyage de printemps sur les cours d’eau

Nettoyage de printemps sur les cours d’eau

E-guichet

Nous trouver

Nettoyage de printemps sur les cours d'eau

Réfection et entretien des ruisseaux "La Cleppe " et " Le Rufaluche " qui s'écoulent dans les communes de La Glanerie, Taintignies et Rumes
Le travail se poursuit avec les mesures strictes de sécurité

Malgré cette période de confinement exigée par nos autorités (et cela va de soi !), notre Institution provinciale HIT et certaines entreprises continuent néanmoins de fonctionner tout en respectant les mesures de sécurité obligatoires.

Travaux de nettoyage sur les cours d’eau

Ainsi, depuis le début du mois de mars, la Province de Hainaut a engagé l’entreprise Huart pour réaliser des travaux importants sur les cours d’eau de 2ème* et 3ème* catégories –  « Ruisseau de la Cleppe » et « Ruisseau le Rufaluche » – dans les communes de La Glanerie, Taintignies et Rumes.

Convention signée

Aussi, dans le cadre de la supracommunalité, une convention a également été signée entre la Province de Hainaut et la ville de Rumes consistant au suivi des travaux sur le cours d’eau de 3ème catégorie (de gestion communale) par la Province et au nom de la commune.

Listing des travaux

Ainsi donc, ce grand chantier vise à

–           recéper la végétation présente dans le lit et les berges du cours d’eau, qui gène le bon écoulement des eaux ;
–           nettoyer les ouvrages d’arts présents ;
–           enlever et évacuer les déchets divers (cailloux, bois, plastiques,..) présents dans le lit et sur les berges du cours d’eau ;
–           abattre les arbres situés dans le lit du cours d’eau qui gênent le bon écoulement des eaux,
–           abattre les arbres menaçant situés sur les berges du cours d’eau ;
–           placer des protections de berges (enrochement, clayonnage) ;
–           effectuer l’essouchement d’arbres situés dans le lit du cours d’eau qui peuvent également empêcher le bon écoulement des eaux.

Actuellement, nous réalisons le nettoyage des cours d’eau. Pas une mince affaire !
Par la suite, est prévu (en septembre 2020, certainement) la protection de berges par 250 tonnes d’enrochement de moellons bruts. A suivre…

En attendant, portez-vous bien et prenez soin de vous et des autres !

Pour aller plus loin :
  • OBJECTIF DES TRAVAUX : Assurer le bon écoulement des eaux !
    Après le curage de l’Elnon, il était nécessaire d’intervenir sur les affluents de l’Elnon par un curage superficiel.
  • INTITULE DES TRAVAUX: Travaux extraordinaires sur les cours d’eau  « Ruisseau de la Cleppe » et « Ruisseau le Rufaluche » sur les communes de Rumes, Taintignies , et Howardries.   
  • ATTRIBUTION : 62.728,46 € T.V.A. comprise, dont 57.369,85 € à charge de la Province de Hainaut et 5.358,61.€ à charge de la Ville de Rumes
  • Ces cours d’eau font partie du sous-bassin hydrographique Escaut-Lys
Travaux sur le cours d’eau de 2ème* et 3ème* catégories « Ruisseau de la Cleppe » sur les communes de La Glanerie et Rumes  
section Rumes (3ème* catégorie) 574 m
section La Glanerie (2ème* catégorie) 1554 m
Travaux sur le cours d’eau de 2ème* et 3ème* catégorie « Ruisseau Le Rufaluche » sur les communes de La Glanerie et Rumes  
section Rumes (3ème* catégorie) 272 m
section de Taintignies et La Glanerie (2ème* catégorie) 3257 m

* RU de 2ème catégorie : Cours d’eau provinciaux – RU de 3ème catégorie : Cours d’eau communaux.

 

Le retour de l’hirondelle rustique !

Le retour de l’hirondelle rustique !

E-guichet

Nous trouver

La nature nous va si bien !

Petite envolée vers l'hirondelle rustique

As-tu observé une hirondelle rustique ( « Hirundo rustica » ), ces derniers jours ?

Cet oiseau bien connu dans les milieux ouverts comme les campagnes, les prairies et les villages, construit souvent  son nid dans les étables, les granges, les fermes, les vieux hangars ou encore sous un pont.
Après un long  voyage depuis l’Afrique équatoriale, il réapparaît dans toute la Belgique, généralement au mois de mars, le gros de la troupe en avril. Elle fait partie des trois « vraies » hirondelles en comptant l’Hirondelle de fenêtre ( de 12 à 13 cm, nid souvent perchée sous un toit ou une corniche, fermé et sphérique, qu’elle réutilise en général chaque année) et l’Hirondelle de rivage
L’Hirondelle rustique, C’est une espèce cosmopolite que l’on retrouve d’ailleurs sur tous les continents !
Pour plus d’infos, consultez ce portail gratuit en ligne qui mobilise les données collectées sur le terrain par plus de 100 000 ornithologues amateurs: https://eurobirdportal.org/be1/fr/#home/HIRRUS/r52weeks/CUCCAN/r52weeks/

Comment reconnaître l’hirondelle rustique ?

photo d'une hirondelle rustique

Cet oiseau – protégé par l’Article 2 de la Loi du 12 juillet 1973 de la Conservation de la Nature, ce qui signifie « interdiction de détruire les nids » – présente une queue très échancrée, d’un dos noir aux reflets métalliques, de parties ventrales blanc-crème et d’une gorge rougeâtre délimitée par une bande bleu-noir. Il mesure entre 13 et 19 cm et a une envergure de 32 à 34 cm. C’est un oiseau social lors de reproduction, en migration et sur les sites d’hivernage.

Les Hirondelles rustiques atteignent leur maturité sexuelle à l’âge d’un an. Elles sont donc aptes à se reproduire le printemps suivant entre avril et septembre.
Elles ne vivent pas au-delà de 5 ans mais le record est de 16 ans.
Leur régime alimentaire se compose uniquement d’insectes volants, particulièrement les mouches.

Leur nid est en forme de demi-coupe, constitué de boue et de brins de paille.
Après l’éclosion,  les  petits y restent  en général 16 à 24 jours.

Pourquoi cette espèce est-elle menacée ?

Photo d'une hirondelle rustique

  • A cause de la diminution des lieux propices à la nidation ;
    L’Hirondelle souffre de l’industrialisation de l’agriculture et des bâtiments fermés.
  • A cause du manque de nourriture dû notamment à une utilisation parfois abusive de pesticide ;
  • A cause d’un matériau manquant, la boue !
    Trouver des zones boueuses et une boue de bonne qualité s’avère de plus en plus difficile pour eux. Un nid fragile signifie le risque d’une nichée perdue.

Si par chance, tu arrives à photographier une ou plusieurs hirondelles, n’hésite pas à nous partager tes clichés sur notre page facebook !

Infos trouvées sur les sites suivants :

https://www.natagora.be/lhirondelle-rustique

http://biodiversite.wallonie.be/fr/hirundo-rustica.html?IDD=50334196&IDC=305

https://www.rtbf.be/emission/le-jardin-extraordinaire/detail_tout-savoir-sur-les-hirondelles?id=9281443

Le Rieu de Barges, vous en avez entendu parler ?

Le Rieu de Barges, vous en avez entendu parler ?

E-guichet

Nous trouver

Premiers travaux sur le Rieu de Barges !

Un énorme chantier que nos collègues du Bureau d'études ont pris à bras-le-corps.
Retour sur les premiers travaux du Rieu de barges à Chercq !

Pour rappel, et suite aux crues de 2005 qui ont provoqué des inondations et aux intempéries du 7 juin 2016, le Rieu des Barges était monté de 2 mètres en 40 minutes ! Beaucoup s’en souviennent encore, avec regret et désarroi. Et nous aussi quand on pense aux habitants touchés en plein coeur…
Depuis lors, une double étude a été menée sur le bassin versant du Rieu des Barges, l’une hydrologique, liée aux effets de ruissellement et l’autre hydraulique, liée à l’écoulement du cours d’eau.

A l’issue de ces études, il était nécessaire de réaliser un dédoublement du Rieu des Barges depuis l’hôpital IMC jusqu’à son rejet dans l’Escaut.
Plusieurs réunions ont depuis été organisées avec tous les intervenants : les services de la Ville de Tournai, IPALLE, les impétrants, les DGO1, DGO2 et DGO4 (Service public de Wallonie).

Les travaux sur la partie aval du Rieu ont démarré en novembre dernier !
Bonne nouvelle concernant l’écoulement, car, à l’issue de ces travaux, le cours d’eau devra permettre de faire passer le débit de 5 m³/s à 15 m³/s pour une pluie de période de retour de 25 ans !

En image vous découvrirez les premiers mois de chantier:
> Réalisation du nouveau lit du cours d’eau depuis l’Escaut jusqu’à la Chaussée d’Antoing.
> Pose de pieux et de l’enrochement pour soutenir les nouvelles berges.
> Un énorme pertuis en béton s’imposait suite au nouveau tracé passant sous le Ravel pour rejoindre l’Escaut.
> Première déviation du Rieu, partie à ciel ouvert.
> Pose du premier pertuis qui passera sous la Chaussée d’Antoing.

Vu le temps médiocre de ces derniers jours, vous constaterez que la déviation joue déjà bien son rôle !

Continuez à suivre le chantier étape par étape en consultant régulièrement notre blog !

Pose d'un nouveau pertuis sur le Rieu de barges

Contrats de rivière, HD et HIT. Ensemble, nous agissons !

Contrats de rivière, HD et HIT. Ensemble, nous agissons !

Main dans la main avec les contrats de rivière

Réunion semestrielle - collaboration pour protéger nos rivières

Tous les 4 mois, nous nous retrouvons en toute convivialité avec nos collègues d’Hainaut Développement et les responsables/coordinateurs représentants des 6 contrats de rivière en Hainaut – Meuse amont, Sambre, Senne, Dendre, Haine et Escaut-Lys – cette fois-ci dans nos locaux !
Hainaut Analyses était également bien présent, une Institution provinciale qui a comme mission, entre autres, de contrôler, d’ analyser et d’ évaluer la qualité de l’eau de nos rivières. http://www.carah.be/particulier/analyses/environnement-2/eaux.html

Ces réunions permettent de partager des informations sur les activités de nos différents services liés à l’environnement et aux cours d’eau de 2 ème et 3ème catégories.

Durant cette première réunion de l’année, notre Institution HIT a présenté ses travaux projetés au budget 2020 (entretien de cours, aménagements environnementaux et ouvrages de lutte contre les inondations), ainsi que les ouvrages dernièrement finalisés ou en cours de travaux sur les cours d’eau.
Quant aux contrats de rivière, ils ont présenté chacun une synthèse de leurs actions.

Nous avons eu également le privilège de recevoir la toute nouvelle plaquette conçue par Hainaut Développement permettant de mieux comprendre le « Qui fait quoi  » en matière de cours d’eau en Province de Hainaut !
Nous soulignons que cette brochure a été réalisée par nos collègues de HD mais est issue d’une concertation avec HD, HA, HIT et les CR.

Brochure maquette sur les cours d'eau